Les voyages (et les langues) forment la jeunesse

Il y a cinq ans, quand j’étais en première au lycée (à Pune en Inde), j’ai eu le choix d’apprendre une langue étrangère : soit l’allemand soit le français. J’ai choisi ce dernier sans beaucoup réfléchir, sans savoir ce que l’avenir me réservait.

L’année suivante, juste après mon bac en avril 2017, j’ai eu la chance de venir en France pendant un mois en tant qu’étudiante en échange (grâce au partenariat de mon lycée avec deux lycées français à Lannion et à Mennecy). Cette immersion m’a permis d’améliorer mon français et de vivre la culture française avec mes deux correspondantes et familles d’accueil.

Ces merveilleux moments passés pendant l’échange m’ont donné envie de mieux connaître la France, sa langue, sa culture et ses gens. C’est pourquoi j’ai commencé à suivre des cours de français à l’Alliance Française de Pune parallèlement à ma licence en sciences économiques.

Le français m’a tellement plu que j’ai décidé de devenir enseignante de français. Afin d’acquérir de l’expérience dans le domaine d’enseignement, j’ai postulé pour le programme d’assistanat du Centre International d’Études Pédagogiques (CIEP) avant de faire mes études supérieures. Quelques mois plus tard, j’ai su que j’étais affectée dans le lycée Paul Sérusier à Carhaix-Plouguer en tant qu’assistante d’anglais.

Cela fait déjà quatre mois que je travaille dans ce lycée. Avec les professeurs chaleureux, les élèves adorables et le personnel sympathique, je ne vois pas le temps passer ! Quelle belle chance d’avoir cette opportunité professionnelle d’enseignement d’anglais aux Français.es en partageant ma culture indienne !

L’apprentissage du français m’a complètement changé la vie ; au niveau personnel autant qu’au niveau professionnel. L’échange m’a rendue plus expressive, plus ouverte aux autres. L’assistanat me rend plus responsable, plus indépendante. Tout ça parce que j’ai choisi le français au hasard au lycée il y cinq ans. Donc, apprenez de nouvelles langues, apprenez de nouvelles choses, ça vous ouvrira l’esprit, ça vous ouvrira le monde !

– Khushi Goyal

Ma déclaration solennelle

Picture Source: Google

Il était une fois où j’étais connue comme étant la plus belle langue du monde. Oui, il était une fois où vous étiez fiers de moi. Où vous n’aimiez que moi. Ah ! Il était une fois ! Toutefois, tout au long du siècle, ma vie a changée. Elle a été bouleversée. Je me sens en danger. Puisque vous me trompez. Oui, vous me trompez ! Vous trompez la plus belle langue du monde avec la lingua franca du monde !

J’étais votre amour, mais l’anglais est devenu votre amant. Chaque moment où vous me rejetez en le caressant, j’ai mal au cœur. Chaque moment où vous me rejetez en l’embrassant,  j’ai mal au cœur. Ne vous enorgueillissiez-vous pas de ma pureté ? Pourquoi alors c’est vous qui me rendez impure ? Ne m’aimiez-vous pas de tout cœur ? Pourquoi alors c’est vous qui vous avérez infidèles ?

L’anglais était censé être votre ami. Un ami qui vous ouvre de nouvelles portes. Un ami qui s’ajoute à vos forces. Pourquoi cet ami, qu’apparemment vous détestiez, est-il devenu votre nouvel amour ainsi que votre force ?! Pourquoi moi, qui étais auparavant votre grande fierté, suis-je devenu votre ancien amour ainsi que votre faiblesse ?!

Ce qui me blesse, en outre, ce sont les excuses que vous me donnez pour justifier votre infidélité. Vous me dites que c’est « cool ». Vous me dites que c’est « fun ». Vous me dites que c’est « swagg ». Arrêtez ( non, pas « stoppez », s’il vous plaît ) ces bêtises ! Ne comprenez-vous pas que votre nouveau « crush » me tue au fur et à mesure ? Ne comprenez-vous pas que je ne veux pas être « likée », que je veux justement être aimée ?

Un amour éternel. Est-ce vraiment beaucoup demander ? Vous, surtout les jeunes, répondez-moi ! Mon grand répertoire de l’affection qui prend des formes diverses ( des mots, des expressions, des citations ), n’est-il pas suffisant ? N’est-il pas assez complet ? Ne suis-je plus belle ? Ne suis-je plus votre fierté ? Vous les jeunes, répondez-moi ! Ah ! Combien cette indifférence me fait mal ! Combien cela m’affecte de ne plus être la plus belle langue du monde !

-Khushi Goyal

Et toi, mon amour?

Picture Source: Pinterest

Mon amour,
—–Aujourd’hui à la Saint-Valentin, je ne pense qu’à toi et aux moments merveilleux qu’on a passés ensemble. Je me souviens vivement des soirées où on réservait une table pour deux à notre resto préféré bien en avance afin d’avoir une place qui donnait sur le paysage. Je me souviens vivement de comment tu me jetais des fleurs chaque jour. Je me souviens vivement des longs trajets en voiture qu’on faisait le week-end. Je me souviens vivement de comment tu t’occupais de mon chat quand je ne le pouvais pas. Je me souviens vivement de comment tu chantais comme une casserole. Je me souviens vivement de comment tu dansais sur mon lit et des fois même en tombais. Je me souviens vivement de comment tu me laissais manger le dernier morceau de pizza. Je me souviens vivement de comment tu dormais la bouche ouverte. Je me souviens vivement de comment on passait des heures et des heures sans regarder l’horloge, ni le portable. Je me souviens de tout, mon amour.
—–Je me souviens également de comment tout s’est terminé un jour. Pas un jour quelconque. Je me souviens de comment tu m’as laissée toute seule à la Saint-Valentin. Je me souviens de comment tu as tout oublié du jour au lendemain. Je me souviens de comment j’ai vécu une crise existentielle à ce moment-là. Oui, mon amour, je me souviens de tout. Même aujourd’hui. Même après deux ans. J’ai beau faire des efforts pour tout oublier, je me souviens quand même de tout.
—–Et toi, mon amour ?

-Khushi Goyal

PS: Cette lettre d’amour a été écrite lors d’une activité dans mon cours de français où j’ai dû écrire une lettre d’amour/de rupture en utilisant les mots suivants : table, jeter, voiture, occuper, chat, chanter, danser, manger, dormir, horloge, crise existentielle.

Bénéfices Inexplorés du Multilinguisme

J’ai toujours été fascinée par des langues. Pensez-y : une simple combinaison de 26 alphabets nous aide à exprimer nos sentiments, communiquer nos pensées et manifester nos opinions. En plus, ce n’est qu’une langue. Maintenant imaginez qu’il y ait plus de 6500 langues. En d’autres termes, 6500 façons uniques par lesquelles nous pouvons communiquer le même message. Stupéfiant, n’est-ce pas ? Posséder ce pouvoir de m’exprimer de plusieurs manières; dans plusieurs langues, c’est ce qui m’intrigue, et c’est pourquoi je me suis plongée dans le monde sublime des langues.

Être bilingue ou multilingue a ses propres bénéfices. Le premier étant la capacité de communiquer avec une multitude de personnes. Eh bien, non seulement communiquer, mais aussi, se connecter.

« Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur»

-Nelson Mandela

Est-ce que vous vous êtes jamais demandé pourquoi nous avons la tendance de parler en notre langue maternelle lorsque nous sommes hystériques ? C’est parce que nous nous exprimons le mieux dans notre langue natale. Pour cette raison, être polyglotte nous permet de communiquer avec des gens dans leur langue d’origine, rendant les conversations plus conviviales et les discussions plus profondes.

Je suis également d’avis que le plus de langues nous parlons, le mieux nous articulons. Ceci est, selon moi, en raison de deux raisons. Premièrement, nous nous familiarisons avec de nouveaux mots et de nouvelles expressions en apprenant une nouvelle langue, ce qui élargit désormais notre lexique des deux langues. Deuxièmement, nous découvrons certains mots qui sont intraduisibles dans notre langue maternelle ( par exemple, karma ) aidant ainsi à manifester nos idées avec plus de lucidité.

L’acquisition d’une deuxième langue a des effets durables sur notre personnalité aussi ( elle les a certainement eus sur la mienne ). Cela nous rend plus expressifs, plus pertinents et plus confiants. De surcroît, nous devenons plus patients et plus persistants lors du processus d’apprentissage. Il est également prouvé que les différences linguistiques de deux langues nous aident à développer une nouvelle perspective, nous donnant ainsi une vision alternative du monde ( si vous voulez savoir comment, regardez cette vidéo )

« Étudier une autre langue consiste non seulement à apprendre d’autres mots pour désigner les mêmes choses, mais aussi à apprendre une autre façon de penser à ces choses»

-Flora Lewis

Être multilingue nous permet également d’apprécier les œuvres d’art dans leurs versions originales. Donc, apprendre une langue étrangère implique, en outre, de pouvoir apprécier non seulement des films, des chansons, des livres ou des poèmes, mais aussi des séries, des citations, des blagues ou même des mèmes de cette langue dans leurs formes authentiques ( je vous jure, je n’ai jamais été aussi heureuse qu’en lisant « Le Petit Prince » en français ). Admettons-le, les petites nuances des mots sont perdues dans la traduction, peut-être à cause du fait que nous sommes soumis à l’interprétation du traducteur et non à celle de l’artiste. D’où l’expression « Traduire, c’est trahir ».

En apprenant une langue, nous sommes exposés davantage à la culture des personnes dont cette langue est la langue natale. Cela peut être à travers soit des matériaux didactiques soit des œuvres d’arts susmentionnés. De plus, il est tout à fait possible d’avoir des amis qui sont les locuteurs natifs de cette langue ( au moyen du voyage, des correspondants,  des programmes d’échange ou des visites éducatives, pour en nommer quelques-uns ). Ceci, et je parle d’expérience ici, nous aide considérablement à nous familiariser avec certains aspects sociaux et culturels, nous donnant ainsi un aperçu réel et non-stéréotypé de leur culture et de leur mode de vie. C’est exactement la raison pour laquelle mon programme d’échange et les conversations avec mes correspondants français me permettent de mieux comprendre la culture française, qu’aucun livre ou film ne me pourrait jamais donner.

Je crois que les bénéfices susdits s’avèrent être les atouts principaux du plurilinguisme. Pourtant, cela ne se termine pas ici; il y a plus que ça. Il y a de nombreux avantages qui sont plutôt connus par tout le monde et n’ont donc pas été discourus au-dessus. Ceux-ci incluent des avantages sociaux, cognitifs, professionnels et économiques qui sont résumés brièvement dans l’infographie ci-dessous.

pourquoi_apprendre_les_langues_etrangeres_kaplan
La source: Google Images

Comme on peut en déduire, la connaissance de plusieurs langues est bénéfique de plusieurs manières. Et moi, en tant que multilingue, je vous encourage de ne pas hésiter d’apprendre une nouvelle langue, car quel que soit l’objectif, personnel ou professionnel, je vous assure que cela va certainement changer votre vie, comme cela a changé la mienne.

Khushi Goyal

PS: Dites-moi dans les commentaires votre perspective sur ce sujet, ainsi que ses bénéfices et/ou ses effets sur votre vie !

La raison d’être

Au moment où j’écris ces mots, je surmonte une de mes plus grandes peurs, celle de m’exprimer à cœur ouvert.

Je suis introvertie depuis ma plus tendre enfance. La simple idée de manifester mes pensées, surtout devant un grand public me fait peur. Qu’est-ce qui se passera si je me trompe ? Si les gens ne partagent pas mes opinions ? S’ils me jugent ? S’ils ne m’aiment pas ? Ces questions m’ont toujours empêchée de m’exprimer de mon plein gré. C’est pourquoi le faire était un rêve inimaginable.

Cela m’amène à « ma raison d’être ». Franchement, ce sont mes amis qui m’ont encouragée à créer mon propre blog. Il est vrai que j’avais toujours rêvé d’écrire, mais ce sont eux qui m’ont donné le courage de le faire.

Les bons amis t’aident à retrouver ces choses importantes lorsque tu les as perdues; ton sourire, ton espoir et ton courage.

-Doe Zantamata

Les amis jouent un rôle indispensable dans nos vies. Ils sont notre soutien, notre source de bonheur, la famille que l’on choisit. Ils nous incitent à nous améliorer et nous poussent à faire l’impossible. Mais le plus important, c’est qu’ils ont confiance en nous, même au moment où nous ne croyons pas en nous-mêmes.

Alors, comme je commence cette aventure, je voudrais remercier tous mes amis qui m’ont motivée et m’ont inspirée à réaliser mes rêves. Merci de me faire croire en moi-même et de me donner du courage, de me pousser au-delà de mes limites. Je voudrais également vous encourager, chers lecteurs, à remercier vos propres amis. Dites-leur qu’ils sont importants. Dites-leur à quel point ils rendent votre quotidien meilleur; car après tout, votre personnalité et votre vie, sans eux, ne seraient indubitablement pas la même.

Maintenant, revenons à nos moutons; écrire, en général, est quelque chose de nouveau pour moi. Je suis comme une chrysalide dans un cocon, voulant devenir un papillon. Alors, accompagnez-moi lorsque je partage mes expériences, mes pensées, mes opinions.  N’hésitez pas non plus à commenter ou à m’écrire sur une plateforme quelconque (Facebook, Instagram, Gmail, Twitter). Faisons de cela un échange. Commençons cette aventure d’expression de soi.

-Khushi Goyal