Les voyages (et les langues) forment la jeunesse

Il y a cinq ans, quand j’étais en première au lycée (à Pune en Inde), j’ai eu le choix d’apprendre une langue étrangère : soit l’allemand soit le français. J’ai choisi ce dernier sans beaucoup réfléchir, sans savoir ce que l’avenir me réservait.

L’année suivante, juste après mon bac en avril 2017, j’ai eu la chance de venir en France pendant un mois en tant qu’étudiante en échange (grâce au partenariat de mon lycée avec deux lycées français à Lannion et à Mennecy). Cette immersion m’a permis d’améliorer mon français et de vivre la culture française avec mes deux correspondantes et familles d’accueil.

Ces merveilleux moments passés pendant l’échange m’ont donné envie de mieux connaître la France, sa langue, sa culture et ses gens. C’est pourquoi j’ai commencé à suivre des cours de français à l’Alliance Française de Pune parallèlement à ma licence en sciences économiques.

Le français m’a tellement plu que j’ai décidé de devenir enseignante de français. Afin d’acquérir de l’expérience dans le domaine d’enseignement, j’ai postulé pour le programme d’assistanat du Centre International d’Études Pédagogiques (CIEP) avant de faire mes études supérieures. Quelques mois plus tard, j’ai su que j’étais affectée dans le lycée Paul Sérusier à Carhaix-Plouguer en tant qu’assistante d’anglais.

Cela fait déjà quatre mois que je travaille dans ce lycée. Avec les professeurs chaleureux, les élèves adorables et le personnel sympathique, je ne vois pas le temps passer ! Quelle belle chance d’avoir cette opportunité professionnelle d’enseignement d’anglais aux Français.es en partageant ma culture indienne !

L’apprentissage du français m’a complètement changé la vie ; au niveau personnel autant qu’au niveau professionnel. L’échange m’a rendue plus expressive, plus ouverte aux autres. L’assistanat me rend plus responsable, plus indépendante. Tout ça parce que j’ai choisi le français au hasard au lycée il y cinq ans. Donc, apprenez de nouvelles langues, apprenez de nouvelles choses, ça vous ouvrira l’esprit, ça vous ouvrira le monde !

– Khushi Goyal

Ma déclaration solennelle

Picture Source: Google

Il était une fois où j’étais connue comme étant la plus belle langue du monde. Oui, il était une fois où vous étiez fiers de moi. Où vous n’aimiez que moi. Ah ! Il était une fois ! Toutefois, tout au long du siècle, ma vie a changée. Elle a été bouleversée. Je me sens en danger. Puisque vous me trompez. Oui, vous me trompez ! Vous trompez la plus belle langue du monde avec la lingua franca du monde !

J’étais votre amour, mais l’anglais est devenu votre amant. Chaque moment où vous me rejetez en le caressant, j’ai mal au cœur. Chaque moment où vous me rejetez en l’embrassant,  j’ai mal au cœur. Ne vous enorgueillissiez-vous pas de ma pureté ? Pourquoi alors c’est vous qui me rendez impure ? Ne m’aimiez-vous pas de tout cœur ? Pourquoi alors c’est vous qui vous avérez infidèles ?

L’anglais était censé être votre ami. Un ami qui vous ouvre de nouvelles portes. Un ami qui s’ajoute à vos forces. Pourquoi cet ami, qu’apparemment vous détestiez, est-il devenu votre nouvel amour ainsi que votre force ?! Pourquoi moi, qui étais auparavant votre grande fierté, suis-je devenu votre ancien amour ainsi que votre faiblesse ?!

Ce qui me blesse, en outre, ce sont les excuses que vous me donnez pour justifier votre infidélité. Vous me dites que c’est « cool ». Vous me dites que c’est « fun ». Vous me dites que c’est « swagg ». Arrêtez ( non, pas « stoppez », s’il vous plaît ) ces bêtises ! Ne comprenez-vous pas que votre nouveau « crush » me tue au fur et à mesure ? Ne comprenez-vous pas que je ne veux pas être « likée », que je veux justement être aimée ?

Un amour éternel. Est-ce vraiment beaucoup demander ? Vous, surtout les jeunes, répondez-moi ! Mon grand répertoire de l’affection qui prend des formes diverses ( des mots, des expressions, des citations ), n’est-il pas suffisant ? N’est-il pas assez complet ? Ne suis-je plus belle ? Ne suis-je plus votre fierté ? Vous les jeunes, répondez-moi ! Ah ! Combien cette indifférence me fait mal ! Combien cela m’affecte de ne plus être la plus belle langue du monde !

-Khushi Goyal